Ne jamais éteindre son téléphone : une nouvelle approche à la culture de la sécurité

Publié le 12 décembre 2018 | Mis à jour le 16 décembre 2018

Dans les années 80, un/e anarchiste qui voulait, par exemple, mettre le feu à un bâtiment, élaborait son plan et en même temps elle/il regardait s’il n’y avait pas de dispositifs d’écoute chez lui/elle. A la fin des années 90, le/la même anarchiste éteignait le téléphone et utilisait des messages cryptés sur internet. Dans les années 2020, il nous est nécessaire de repenser notre stratégie : la collecte d’informations s’est améliorée et nous devons tenir compte aussi de cela.

Timothée Goguely
Source
Actions
Connections