Pour revenir aux portraits des recteurs de l'Université, regarder leurs mains m'a rappelé une chose que j'avais étudiée à propos de certains portraits de Ingres. Notement ceux de Monsieur Bertin et de Madame Moitessier. Archétypes de portraits bourgeois, dans ces deux portraits il y a quelque chose d'extrêmement bizarre qui se passe au niveau des mains. Celles de Monsieur Bertin sont monstrueusement étirées, et énormes, donnant au modèle l'apparence d'avoir littéralement de la poigne. La main peut aussi donner une apparence de dysmorphie presque de l'ordre du gros insecte, par exemple une araignée qui serait en train de tisser sa toile. Dans le portrait de Madame Moitessier, la main proche du visage est aussi assez bizarre. Il me semble, mais je n'arrive plus à retrouver la référence, qu'un critique de l'époque avait écrit que cette main ressemblait à un poulpe. J'aime beaucoup cette histoire.

Apolline Lamoril
Info
Connections